mercredi 30 novembre 2016

Mémé dans les orties - Aurélie Valognes





Ferdinand Brun est atypique. 

Le genre de vieux monsieur qui boude la vie et s’ennuie à (ne pas) mourir. 
Tel un parasite, il occupe ses journées en planifiant les pires coups possibles qui pourraient nuire et agacer son voisinage. 
Il suffit d’un nœud qui se relâche et laisse partir son seul compagnon de vie, Daisy sa chienne, pour que tout s’écroule. 

Quand Juliette, une fillette de dix ans, et Béatrice, la plus geek des grands-mères, forcent littéralement sa porte pour entrer dans sa vie, Ferdinand va être contraint de se métamorphoser et de sortir de sa chrysalide, découvrant qu’il n’est jamais trop tard pour commencer à vivre…

1) Mon avis

4/5

2) L'histoire : 


Bon soyons honnête ! Ce n'est pas de la grande littérature, ce n'est pas un livre bourré d'action où vous découvrez à chaque fin de chapitre un retournement qui vous laisse sur les fesses. 
Mais c'est un vrai roman "Feel-good" ! C'est frais, c'est rafraîchissant, c'est attendrissant et qu'est ce que ça fait du BIEN !!! 

D'accord, il ne se passe pas grand chose et il y a quelque longueurs parfois dans l'intrigue, mais qu'à cela ne tienne, on ne les voit pas forcément passer et puis malgré ça, ce roman se lit très vite. 

Les personnages sont ultra attachants et attendrissants. Ils sont très bien construits et ont une réelle évolution, notamment Ferdinand, notre personnage principal. Ce qui fait un bien fous puisqu'on à l'impression de "grandir" et d'évoluer avec eux. 

La plume d'Aurélie Valognes est certes simple, mais efficace, elle m'a fait sourire, elle m'a attendrie, elle m'a donné envie de découvrir d'autres de ces romans. Bref, j'ai bien apprécié cette plume douce, délicate et même humoristique parfois. 



3) Les personnages : 


Ferdinand : C'est le personnage central de ce roman, du moins celui qu'on suit le plus souvent. C'est un octogénaire clairement acariâtre, imbuvable et insupportable aussi bien avec ses voisines qu'avec sa propre fille. Jusqu'à ce que la seule compagnie qu'il acceptait avec bonheur (à savoir sa chienne - Daisy -) fuie et ne revienne pas à son appartement... Il va alors découvrir qu'on donne ce que l'on reçoit et que parfois il suffit de s'ouvrir un petit peu au monde pour retrouver goût à la vie. 

J'avais beaucoup de mal avec son personnage au tout début, il m’horripilais par son comportement, même si je l'admet il me faisait rire. Mais au fil des pages, on découvre un petit papy terriblement attachant, très attendrissant et finalement pas si acariâtre et égoïste que ça.

Juliette : C'est une petite fillette de 10 ans qui vient habiter dans l'appartement au dessus de celui de Ferdinand accompagnée de son père et de sa petite sœur Emma, 3 ans. Avec lesquels notre vieil homme à du mal. Il faut dire qu'un déménagement qui l'empêche de faire sa sieste post-déjeuner et un bébé qui hurle et pleure pendant "Questions pour un champion" ce n'est pas ce qu'il préfère. 

Pour en revenir à Juliette, je l'ai trouvée quelques peu "attachiante" je me suis beaucoup attachée à elle et j'ai adoré la suivre ainsi que son évolution ou encore sa relation avec Ferdinand. En revanche son côté "Miss je-sais-tout" m'a quelques peu exaspérée. Et puis, même si elle est décrite comme "précoce" je l'ai trouvé un peu trop adulte et impertinente pour son jeune âge. 


Béatrice : C'est la voisine de palier de Ferdinand. Il l'observe souvent par le judas de sa porte. Malgré ça, il ne lui à jamais adressé un mot, ou peut être un grognement par ci, par là. 

C'est une vrai mamy geek ! Elle à 92 ans et possède un ordinateur et un téléphone portable et maîtrise Skype sur le bout des doigts. 
Je l'ai trouvée terriblement attachante et attendrissante. Je ne saurais pas dire exactement pourquoi, mais je pense que c'est mon personnage préféré de ce roman. 

Madame Suarez : C'est la concierge de la résidence où vivent Ferdinand, Juliette et Béatrice. 

Autant au début, je l'ai un peu plainte des coups bas que pouvais lui faire le vieillard trouvant ça injuste et injustifié. Seulement, plus je tournais les pages et plus je découvrais sa vrai nature et comprenais un peu plus pourquoi ce dernier voulait la rendre complétement chèvre... 

Et oui, une évolution de personnage ce n'est (malheureusement) pas toujours dans le bon sens. 



4) La plume de l'auteur


Comme je vous le disait précédemment. Aurélie Valognes a une plume très simple et malgré tout très fluide. 

J'ai adoré la découvrir au cours de ce roman.
J'ai adoré découvrir ses personnages et leurs petites histoires. 
J'ai adoré m'attacher à eux. 
J'ai adoré évoluer avec eux. 
Et je découvrirais avec plaisirs d'autre romans de sa plume. 


5) Je vous le conseil ou pas ? 

Oui je vous le conseil, parce que pour moi c'est un roman "Feel-Good" à lire. Il fait un bien fou au moral ! Alors d'accord ce n'est pas bourré d'action, mais c'est frais, rafraîchissant et revigorant.

mercredi 23 novembre 2016

L'épreuve - Tome 3 - Le remède mortel - James Dashner

⚠ ATTENTION TOME 3 PRÉSENCE DE SPOILER CONCERNANT LES TOME 1 ET 2 ! ⚠




LE TEMPS DES MENSONGES EST TERMINÉ.
Le WICKED a tout volé à Thomas : sa vie et sa mémoire. 
Mais l'épreuve touche à sa fin. 
Il ne lui reste plus qu'un seul test à franchir...
Cependant, Thomas a retrouvé assez de souvenirs pour ne plus faire confiance au WICKED . 
Il a triomphé du Labyrinthe. 
Il a survécu à la Terre Brûlée. 
Il fera tout pour sauver ses amis, face à cette organisation.

1) Mon avis

3,5/5

2) L'histoire : 

Qu'on se le dise, je m'attendais à un truc assez grandiose... Etant donné qu'il s'agît d'une saga que j'avais vraiment adorée, mais du coup, je dois dire que cette fin m'a un peu frustrée et déçue du coup... Je trouve qu'on a pas assez de réponse à certaines questions qu'on se posent depuis 2 tomes déjà.
Et puis j'ai trouvé la fin un peu (beaucoup) trop facile, même s'il elle ne m'a pas déplu. 

Malgré tout, on ne s'ennuie pas une seconde grâce au rythme très saccadé et très rapide du livre.
Certains personnages sont aussi attachants que d'autre sont détestables, mais on est en immersion totale et on a l'impression de vivre avec cette bande d'amis.
La plume de James Dashner est toujours très agréable, c'est une plume qui vous force à tourner les pages sans forcément s'en rendre compte... 
Les chapitres sont courts mais malgré tout efficaces. 

3) Les personnages

Thomas : ça reste le personnage principal de cette saga et c'est toujours à travers lui que James Dashner nous fait vivre la fin de cette aventure. Déjà dans le 2nd tome, j'avais un peu de mal avec certaines de ses décisions ou de ses réactions... C'est toujours un peu le cas, je l'aime bien parce qu'il s'agît d'un des personnages principaux et qu'il est sympathique, mais c'est loin d'être mon personnage préféré. 

Minho : Ah le chef des coureurs dans l'ancien labyrinthe ! Je le trouve toujours aussi drôle avec ses remarques un peu sarcastiques et son humour noir bien à lui ! 
C'est un personnage que j'aime beaucoup et auquel je me suis énormément attachée lors de la lecture de cette saga. 

Newt : Il est intéressant, intelligent, drôle, charismatique, sarcastique, mais pas trop... Bref, vous l'aurez compris Newt n'est autre que mon personnage préférée, donc je ne peux pas être trop objective en vous parlant de lui... 
Mais vraiment, pour moi c'est le meilleur personnages de cette saga. 

Teresa : C'est la meilleure amie de Thomas, enfin ça l'était... 
Jusqu'à ce que le WICKED les envoient dans le labyrinthe et leurs effacent la mémoire et avant qu'elle ne le trahissent dans la terre brûlée.
Dans ce tome, elle est très peu présente, ce que j'ai trouvé très dommage... 
Car je pense que c'est un personnage à la fois complexe et intéressant qui méritait d'être un peu plus exploité. 
Et puis, après sa trahison dans la terre brûlée j'avais beaucoup de mal avec elle... J'aurais aimé lui donné une seconde chance. Dommage :/ 

Brenda : C'est la jeune fille que Thomas a rencontré dans la terre brûlée, à la fin de cette épreuve il c'est aperçu qu'elle travaillait pour le WICKED et que tout ceci n'étais qu'une mise en scène. 
Aujourd'hui elle lui dit être sincère et être de son côté, elle prétend ne plus avoir confiance et ne plus travailler réellement pour l'organisation, mais les blocards peuvent-ils encore lui faire réellement confiance ? 

Jorge : C'est le deuxième personnage que notre bande de blocard à rencontré lors de leurs passage dans la terre brûlée. 
Il est conducteur de Boeing. Il n'est pas beaucoup aimé par la bande, surtout par Minho, mais malgré tout ils leurs sera d'une grande utilité. 

Aris : C'est le garçon du groupe B. Celui du second labyrinthe où il n'y avais que des filles et un seul garçon envoyé à la fin de cette épreuve.
Dans le second tome on nous l'avait vendu comme un personnage assez important pour la suite de l'aventure (enfin moi je l'avais vue comme ça) et enfin de compte il est quasiment inexistant durant toute cette fin... Ce que j'ai trouvé vraiment dommage et décevant, parce que j'aurais aimé qu'on creuse un peu plus la personnalité de ce personnages. 

4) La plume de l'auteur :

James Dashner à cette plume bien particulière et bien à lui. Assez rapide et saccadée, mais malgré tout efficace. D'ailleurs ce tome n'échappe pas à la règle et se révèle être un vrai turn-over comme les deux précédents. 
Les gros cliffhanger et les grosses révélations sont également bien présente et vous force à tourner les pages et à avancer dans les chapitres. 
L'auteur est également très sadique et tortionnaire sur certaines scènes qui me bouleverse encore 2 jours après avoir finis le livres... 

Malgré tout, la fin est beaucoup trop ouverte (ce qui en soit ne me dérange pas tant que ça) mais elle est surtout trop facile... Ce qui je trouve gâche un peu le plaisirs de cette saga et fait chuter ma note... Dommage :( 

5) Je vous le conseil ou pas

OUI évidemment que je vous le conseil, parce malgré tout c'est une clôture de saga et même s'il est un peu frustrante ou décevante c'est toujours un sentiment spéciale quand on finis une saga qu'on a aimé comme celle-ci. 
A la fois parce qu'on est heureux d'avoir des réponses à certaines de nos questions, mais on est tout de même triste de dire au revoir à des personnages auxquels ont c'est beaucoup attaché. Et je crois que c'est ce qui c'est passé pour moi et que c'est pour ça que j'ai mit tant de temps à le finir... Malgré tout ça reste un excellent roman et une très bonne saga ! :) Donc oui je vous la conseille à 2 000%. 

Mais surtout, et je vous en supplie par pitié ! Ne vous fiez pas au film avant de vous lancez dans ces romans ! 


6) La suite

La suite s'intitule "L'ordre de tuer" et est plus un préquel qu'une suite. 


Et étant donné que je n'ai pas eu toutes les réponses à mes questions dans ce derniers tomes, je me dit que je les aurait peut être dans ce préquel.